La Nouvelle Orléans est une cité de Louisiane géographiquement repérable sur les rives de Mississippi non loin du Golfe du Mexique. Il est l’une des destinations touristiques prisées notamment grâce à la splendeur de ses monuments et lieux surplombés d’animations nocturnes et culturelles uniques. C’est pourquoi nous avons entrepris de vous présenter à travers notre article, 20 lieux et monuments de cette ville qui vous emportent dans l’univers des histoires et de la beauté naturelle des paysages.

Jackson Square

C’est une place située au cœur de la ville de la Nouvelle Orléans. En 1960, il fut déclaré « National Historic Landmark ». Couvert par la cathédrale Saint-Louis, il a accueilli dans toutes les circonstances historiques de la Nouvelle Orléans, des rencontres de dimension politique et religieuse. De même, ce lieu a également abrité un camp légionnaire, ce qui lui confère autrefois le surnom de « Place d’Armes ». Cet endroit n’a pas été que lieu de rencontre d’envergure, il porte aussi les stigmates des exécutions.

En effet, au centre de cet édifice, vous verrez la statue du général Andrew Jackson qui symbolise la défaite des troupes anglaises en 1815. C’est ainsi que son nom a été attribué à cette place pour lui rendre hommage. De nos jours, cette place a conservé ses attributs culturels et spirituels. Il est transformé en musée historique de Mardi Gras pour le bonheur des artistes en peintres, musiciens, etc.

Garden District

Le Garden District est un quartier comprenant des maisons élégamment construites vers XIX siècle. C’est un endroit accessible par bus, voiture ou le célèbre Tramway de la ville qui semble être l’un des plus vieux tramways du monde. En, effet, ce tramway a été mis en circulation depuis 1833 et est toujours d’actualité.

Le Garden District, c’est aussi une végétation fourmillante qui accompagne de beaux logements blancs offrant un décor ahurissant. C’est un quartier calme où vous pouvez admirer de belles villas et surtout des arbres antiques plantés aux abords des voies. Disons que Garden District est simplement un magnifique quartier dont chaque élément vous plonge dans le passé de la Nouvelle Orléans. 

Edgar Degas House

C’est un chef-d’œuvre expressif de l’histoire de l’hospitalité. Lorsqu’on se réfère à ses nombreuses distinctions, il est aisé de constater qu’il reste un endroit exceptionnel. Et parlant de distinction, on retient d’abord celle de la France à travers son ministère de la Culture qui l’a inscrit dans l’Ordre des Arts et des Lettres. Il a été également reconnu dans le registre national des sites patrimoniaux.

Edgar Degas House, c’est également 18 peintures, 5 lettres en Nouvelle Orléans et 4 dessins. Selon certaines indiscrétions historiennes, aucunes des œuvres d’art de Degas n’a été réalisée hors de sa maison, car dit-il : « Toute la journée, je fais partie de ces chères personnes, peignant et dessinant, faisant des portraits de ma famille » Edgar Degas, Nouvelle Orléans, 11 novembre 1872.

La Cathédrale Saint-Louis

Elle est circonscrite dans la zone centrale du quartier français de la Nouvelle Orléans. On la désigne encore sous le nom de la Basilique Saint-Louis-Roi-de-France pour marquer certainement la domination française à une certaine époque de l’histoire de la Louisiane. C’est ce que vient confirmer l’année de la fondation de cette cathédrale.

En effet, elle fut construite en 1718, une époque où le royaume français détenait une grande partie du territoire de la Nouvelle Orléans. Aussi, devons-nous ajouter que cette cathédrale logée aux alentours de la « Place d’Armes », abrite les sépultures de beaucoup d’archevêques tels que le Mgr Blanc (1835-1860), Mgr Perché (1870-1883), Mgr Janssens (1888-1897).  

Le Vieux Carré français de la nouvelle Orléans

Nous pouvons simplement l’appeler le quartier français. Il couvre une superficie de 1,4 Km² dans les environs de Mississippi pour 3813 habitants (estimation de 2010). C’est l’un des pôles historiques de la Nouvelle Orléans, ce qui le classe à juste titre dans le registre National Historic Landmark.

Avec son architecturale aux allures impérialistes jalousement conservées depuis le XVIIIème Siècle et ses bâtiments majestueux, ce quartier s’impose comme le meilleur repère d’attraction touristique de la ville. En dépit des incendies survenus respectivement les 21 mars 1788 et 08 décembre 1794 emportant 1100 personnes et 212 bâtiments, le Vieux carré français de la Nouvelle Orléans fut reconstruit dans le respect de son originalité historique.

Préservation HALL

Voici le monument qui vous envoie dans l’univers de la musique jazz. C’est le fameux groupe de Jazz de la Nouvelle Orléans. 20 h, 21 h et 22 h sont des heures d’animation musicale de tout âge. Au total 3 concerts s’y déroulent tous les jours devant une affluence terrible de spectateurs. Il est installé dans la zone du Vieux Carré de la Nouvelle Orléans. De l’intérieur comme de l’extérieur, la Préservation Hall offre une physionomie plutôt modeste qui contrarie son charme. En réalité, malgré cette apparence discrète, ce bâtiment est méticuleusement ménagé pour le plaisir des amateurs de Jazz surtout de la Nouvelle Orléans.

Le musée de la Seconde Guerre mondiale

Ce musée a été déclaré Musée de la Seconde Guerre mondiale des États unis par le Congrès américain afin de rendre hommage aux soldats à travers des expositions, films, histoire des combattants. Cette exposition des objets de guerre et d’expériences des combattants vous permet de revivre implicitement la Seconde Guerre mondiale. Il dispose de 5 bâtiments et est situé dans la partie centrale de la Nouvelle Orléans.

Le National WWII Museun est un des véritables sites d’attraction touristique de la Nouvelle Orléans. Avec ce musée, sentez les pas et les exploits des soldats ainsi que la puissance des avions emblématiques de la Seconde Guerre mondiale. Ce musée étant spacieux et gigantesque, il serait avantageux de prévoir 3 heures minimum pour une visite plus instructive.

Lafitte’s Blacksmith

Cet établissement est l’un des plus datés de la Nouvelle Orléans. Il fut édifié entre 1722 et 1732 par Nicolas Touze. Il doit son nom Lafitte’s à son propriétaire tandis que Blacksmith trouve ses origines dans la profession de ce dernier. En effet, Lafitte’s Blacksmith était au départ un bâtiment qui abritait une maréchalerie appartenant à Lafitte’s, d’où un ajout de Blacksmith pour dire « Forgeron » en français. Finalement, c’est Roger Tom Caplinger qui va convertir cette forge en bar en plein milieu des années 1940. Mais Roger Tom, ne détenant pas un titre de propriété, ce bâtiment lui sera retiré pour être vendu en 1953.

Bourdon Street, la Sulfureuse

C’est la fameuse rue historique qui existait depuis l’époque de la Louisiane française. Elle rase la longueur du « Vieux carré français » pour déboucher sur le Faubourg Marigny. Cette rue porte le nom de Bourdon à la célébrité de la Maison capétienne de Bourdon. C’est une rue ceinturée de maisons spécifiquement construites au look français avec une couverture en tuiles. Et c’est même cet endroit que le souverain Jean-Louis Dolliole eut choisi pour ériger la demeure du pirate Jean Lafitte. Il est aussi évident que c’est le lieu par excellence des fêtes.

Des concerts et d’autres spectacles s’y déroulent tous les 365 jours d’une l’année. Et même si vous êtes loin d’être un viveur, vous y trouverez votre compte. Cet endroit vous fait vibrer et vous donne envie de vivre. Mais il ne peut en être autrement quand on sait que l’instrumentaliste et concepteur de l’instrument musical saxophone Adolphe Sax doit ses origines à la contrée de Dinant située dans la ville de Namur. C’est à ce titre qu’un gigantesque Saxophone mesurant 3 min 30 s a été donné à la ville de Namur et inauguré le 5 avril 2018.

Le City Park

Il faut dire que City Park s’empare de la 6ème place parmi les plus grands parcs des États-Unis et de la 7ème place parmi les parcs les plus fréquentés de ce pays. Créé en 1853, ce jardin public de surface imposante est aussi l’un des plus anciens des États-Unis. Il est logé au beau milieu des quartiers que comptent Bayou Saint-Jean et City Park. Autrefois, c’était une zone marécageuse que les Français eurent tenté d’assécher pour y habiter avant d’abriter au milieu de XVIIème siècle des plantations appartenant à Santiago Lorrains et plus tard à son Jean-Louis Allard.

Le City Park, c’est également 5,3 Km² de plantation de « Quercus virginiana » (espèce végétale de la famille des Fagaceae) dont certains sont vieux de 600 ans. N’eût été l’ouragan Katrina de 2005, vous auriez eu la joie de découvrir son jardin botanique créé dans les années 1930. C’est un espace naturel verdoyant qui vous offre une beauté exceptionnelle et de véritables moments de communion avec la nature.

Le Bayou, sur la route des pirates

Autrefois fréquenté surtout par les pêcheurs et les pirates, Bayou vous offre la chance de vous renseigner davantage sur l’histoire de la Louisiane. Il se distingue également par la diversité de ses espèces floristiques et la richesse de sa faune. Bayou pour dire « serpent, sinuosité » est une surface d’eau naturellement créée par des anciens bras et détours du fleuve Mississippi.

Il se situe au sud de l’État de Louisiane et forme un circuit d’eau qui vous propose une navigation fluviale plaisante sur des milliers de Kilomètres. C’est un espace occupé par les Cadiens francophones que d’aucuns appellent même aussi la grande région marécageuse du sud de la Louisiane ou encore les « Swamps ». A Bayou, vous pouvez rencontrer certains espèces d’animau comme :

  • le héron ;
  • la buse à queue rousse ;
  • l’aigrette ;
  • le carouge à épaulettes ;
  • le pigargue à tête blanche ;
  • les alligators.

Lafayette Cemetery

Il faut dire que les cimetières à la Nouvelle Orléans constituent de véritables atouts pour le tourisme. Avec ces cimetières, vous découvrez les histoires fascinantes des fantômes, des immigrés morts de la fièvre jaune et surtout des combattants américains. Et rares sont les endroits qui allient à la fois l’attrait touristique et une représentation culturelle. Lafayette Cemetery est un cimetière exceptionnel.

En effet, pour la petite histoire, nous devons vous rappeler que la Nouvelle Orléans est une terre de basse altitude. Conserver donc les corps apparaissait très pénible. Lafayette Cemetery est la solution toute trouvée par les premiers colons pour répondre à cette urgence. C’est un cimetière surélevé qui vous fait toucher du doigt les merveilles de l’intelligence humaine.

Saint-Louis Cemetery

C’est le plus ancien cimetière de la Nouvelle Orléans. Il fut créé pendant la période de la Louisiane française vers 1789. Il est situé dans la partie nord du « Vieux carré », un quartier chargé d’histoire française et se décompose en trois différents lots. Il s’agit de Saint-Louis Cemetery N° 1, Saint-Louis Cemetery N° 2 et Saint-Louis Cemetery N° 3.

Chalmette National Historical Park

Si vous avez envie de sentir la vitesse du feu pendant les moments de guerre, Chalmette national historical Park est donc le lieu parfait. Il vous permet d’admirer un champ de bataille au milieu de cimetière, de route pour la balade et de beaux chênes. C’est sans doute l’endroit idéal pour marquer un petit arrêt et réfléchir aux évènements historiques de la NOLA qui ont influencé ce milieu. C’est aussi magnifique de contempler les marais et le champ qui renferme des canons.

Longue-Vue House Gardens

Longue Vue House est l’un des plus beaux musées historiques et l’un des excellents exemples d’immobiliers en termes de look néo-classique de la Nouvelle Orléans. Cette maison incarne une opulence et une élégance rares. Il est géographiquement localisable au 7 Bamboo Road du quartier de Lakewood. Son splendide jardin porte la signature des meilleurs paysagistes du XXème siècle. C’est une merveille qu’il faut découvrir absolument.

Hermann Grima-House

C’est également une maison-musée de l’histoire logée dans le quartier français de la Nouvelle Orléans. Ce musée est soigneusement rétabli à l’image de « Golden Age » de la Nouvelle Orléans. Il est fortifié par un jardin incroyablement conçu en 1831. Mais il doit également sa notoriété à ses brillants miroirs de configuration fédérale.

Saint-Roch Market

Voilà l’un des marchés de la Nouvelle Orléans qui reflète la diversité culinaire propre à cette partie du globe. Vous pouvez le retrouver en face de l’entrée Saint-Claude sur l’avenue Saint-Roch. Construit en 1875, il a fait objet d’énormes travaux de rénovation de 1937 à 1938 et de 2012 à 2015. Faites-y un tour pour vivre une expérience culinaire au goût exquis.

Immaculate Conception Church

Souvent désigné localement sous le nom de « l’église jésuite » Immaculate conception Church est une entité spirituelle de l’Église catholique romaine. Il est implanté dans le secteur des affaires au centre de la Nouvelle Orléans plus précisément au rues 130, Baronne. Cette église accueille généralement la majorité de la communauté locale et son intérieur offre aux fidèles un parfait ornement. 

Beauregrad-Keyes House

Cette maison fut construite au milieu des années 1826 pour abriter en 1940 la résidence du général confédéré P.D.T. Beauregard sur une période de 18 mois. Mais lorsque la guerre de Sécession eut pris fin, cette maison fut restaurée au fameux auteur américain Frances Parkinson Keyes entre 1885 et 1970. Elle renferme aujourd’hui l’exposition des collections de Frances et des souvenirs du général.

Rue du magazine

C’est un boulevard majeur de la Nouvelle Orléans. Comme l’avenue Tchoupitoulas, Saint-Charles et Claiborne, cette artère longe les rives de Mississippi. Cet endroit retient l’attention à cause de son histoire. En effet, il fut le principal magasin de stockage de munitions à l’époque coloniale vers le XVIIIème siècle. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here